Entretien avec Baptiste Pommier: Responsable de la préformation

Interview et article réalisés par ZELJKO TANASIC // Sociofootball

Avant de devenir joueur professionnel, tout jeune footballeur passe par un club amateur de sa ville, de son département ou de sa région. La compétition pour les jeunes footballeurs commence à 12 ans en U13, catégorie à partir de laquelle les clubs professionnels commencent à s'intéresser à ces jeunes. Je suis donc allé à la rencontre de Baptiste Pommier, Responsable préformation de l'ACBB, l'un des clubs en France qui a vu passer un grand nombre de jeunes devenu professionnel. 

L'AC Boulogne-Billancourt est un club réputé pour la qualité de sa formation des jeunes footballeurs et ils sont nombreux à être passés, entre les mains des éducateurs du club francilien. 

Les scouts et les agents sont nombreux au bord des terrains de l'ACBB, dès les catégories U13, U14 et U15, correspondants à la préformation pour un club de football. La formation d'un jeune footballeur commence dès la catégorie U16, où la plupart a déjà rejoint un club professionnel. 

Les éducateurs de la préformation doivent intégrer de nombreux paramètres, lorsqu'ils accueillent de jeunes joueurs, venus se frotter avec ce qui se fait de mieux dans la région parisienne et voire en France. Il faut gérer les enfants, les agents, mais également les parents, pour permettre aux jeunes footballeurs un épanouissement total, qu'ils sont venus chercher dans un club comme l'ACBB.

L'ACBB est affilié à l'Olympique Lyonnais et son programme de Réseau Sport Excellence.
Pour vous fournir une vue globale sur le parcours des jeunes footballeurs, je suis allé à la rencontre de Baptiste Pommier (Responsable préformation de l'ACBB), pour qu'il nous parle de son travail avec les jeunes U13, U14, U15. 

Vous aurez par la suite, d'autres rencontres que je vous ferai découvrir dans mon dossier "Parcours du footballeur pro". 

Baptiste Pommier est un passionné et je l'ai ressenti dans chacun de ses propos, avec le souci que chaque enfant s'intègre le plus rapidement au club et qu'il y trouve
sa place. Je remercie Baptiste Pommier pour sa disponibilité et les réponses à mes questions, car il n'a pas le temps de chômer, compte tenu de ses larges missions.

INTERVIEW DE BAPTISTE POMMIER PAR ZELJKO TANASIC

ZT : Vous êtes responsable de la section préformation de l'ACBB, en quoi consiste votre travail ?

BP :
 Ma mission est riche et multiple c’est ce qui rend cette fonction intéressante !

Je m’occupe de mettre en place et de coordonner les éducateurs sur le pôle préformation (14 équipes, 18 éducateurs, 250 joueurs) en fixant un cadre de travail commun à la fois technique, organisationnel et humain. Je m’assure que chacun puisse travailler dans les meilleures conditions possibles (créneaux d’entrainement, matériel, terrains).
L’idée est de s’inscrire dans la ligne technique directrice du club.
J’organise le planning hebdomadaire d’entrainements et des matchs  du week end, en étroite collaboration avec les autres responsables de pôle et l’administration. Je gère également des sollicitations des clubs professionnels (avec Gilles Bibé, notre responsable recrutement) de la communication interne (parents, éducateurs ) et externes (District, Ligue, notre facebook "ACBB ecolefoot-preformation"), des stages ACBB pendant les vacances scolaires et de la logistique sur les tournois que nous proposons à nos jeunes.
Bref, je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

ZT : L'ACBB est un club reconnu avec de nombreux jeunes passés par le club, et devenus pro. Vous pouvez en citer quelques uns ?

BP : Bien sûr, nous pouvons citer :

/ Hatem Ben Arfa : 13 sélections en équipe de France / OGC Nice , PSG (Ligue 1)
/ Issiar Dia : 20 sélections en équipe du Sénégal 
/ Allan Saint-Maximin : 7 sélections en équipe de France U17 / AS Monaco (ligue 1)
/ Paul Lasne : Montpellier (ligue 1)
/ Yacine Bammou :1 sélection en équipe du Maroc / Nantes (ligue 1)
/ Georges-Kévin Nkoudou : 1 sélection en équipe de France Espoirs / Marseille (ligue 1) /Tottenham
/ Jean Kevin Augustin : PSG (ligue 1), / Leipzig
/ Marcus Thuram : Sochaux (ligue 2) / Guingamp (Ligue 1)

/ Ilan Boccara :
 2 sélections en équipe des Pays-Bas U20 / Evian (ligue 1)
/ Myziane Maolida : Equipe de France U19 / Olympique Lyonnais (ligue 1)

ZT : Combien de licenciés avec vous dans chaque catégorie ?

BP :
 Sur le pole préformation, nous sommes à 250 licenciés, répartis ainsi 90 en U13, 80 en U14 et 80 en U15. Sur l’ensemble du club, l’an passé nous étions en France, le 2e club avec le plus grand nombre de licenciés ( + 1400 licenciés).

ZT : Quelles sont les objectifs demandés par la direction du club ?

BP :
 La direction ne nous met aucune pression sur des exigences de résultats chiffrés. Nous sommes par contre très attentifs à l’image de nos joueurs, qui représentent le club. Nous insistons beaucoup sur des valeurs humaines telles que le respect, l’exigence et l’éthique du sportif. Nous formons des joueurs  au niveau sportif mais avant tout des adolescents, en leur apportant un cadre structuré.

ZT : Apres avoir été partenaire du PSG, l'ACBB est désormais affilié à l'OL, pourquoi l'OL ?

BP : Nous avons la chance d’être en effet partenaire de l’Olympique Lyonnais depuis janvier dernier. Nous n’avons pas hésité lorsque la proposition officielle nous a été formulée. Lyon représente un club formateur de premier plan européen et possède dans son groupe professionnel de nombreux joueurs issus de son centre de formation. La qualité du travail de la formation lyonnaise est reconnue et récompensée. En effet, l’OL est en tête du classement des centres de formations, publié par la fédération française de football depuis maintenant 5 ans.

ZT : Avez-vous des joueurs passés par l'ACBB qui évoluent à l'OL ?

BP : Actuellement, nous avons Myziane Maolida qui est dans le groupe professionnel et en équipe de France U19, mais également Djibril Bohanne en U17 et Mathis Lefebvre en U16.

ZT : Est-ce que le club partenaire vous fixe des objectifs et lesquels ?

BP : Nous n’avons pas d’objectifs précis à valider mais nous travaillons en bonne intelligence avec l’OL. Ils ont un œil attentif sur nos joueurs (vidéos, déplacements, etc) et nous sommes en perpétuelle communication avec leur cellule de recrutement. Nous bénéficions de formations techniques pour nos éducateurs, nous organisons dans la saison des déplacements à Lyon avec visite du centre et matchs amicaux, nous sommes invités sur des manifestations ou évènements (matchs, ramasseurs de balle, challenge Orange, etc).

ZT : Le football pro évolue et s'individualise de plus en plus, avez vous également aperçu des changements chez les enfants ?

BP :
 En effet, le football reste la vitrine de l’évolution de la société et nous tendons vers une individualisation des pratiques. Nous essayons sans cesse de rappeler à chacun que le projet sportif doit rester collectif avant tout. Le groupe prime sur les comportements individuels. Au delà de cela, nous apportons à nos joueurs des feedbacks personnalisés via l’utilisation de la vidéos pour nos équipes élites, des séances spécifiques au poste ou alors des entretiens oraux avec les parents et les joueurs dans un souci de progression individuelle mais toujours au bénéfice de l’équipe.

Interview et propos recueillis par Zeljko Tanasic // Socio Football – Novembre 2016